L’Opposition prône la concertation face à la crise électorale

245

Plusieurs leaders de l’Opposition radicale dont Mirlande Manigat du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), Edmonde Supplice Beauzile de la Fusion des sociaux démocrates, André Michel de Jistis et l’ex président du Sénat, Desras Simon Dieuseul de Palmis ont pris part hier à une importante rencontre visant le lancement d’un front de l’opposition.Le Forum regroupe une quinzaine d’entités et d’acteurs qui protestent contre les résultats du premier tour des législatives et refusent de participer aux législatives avec l’actuel CEP. Ces acteurs politiques ont entrepris une concertation en vue d’une action pour proposer une alternative.Pour le moment la formule de transition démocratique n’est pas utilisée mais les leaders de l’Opposition affichent ouvertement leur opposition à l’actuel CEP.Il faut des gens dont la crédibilité n’a jamais été mise en cause, a lancé la candidate à la présidence de Reparen, Judie C. Roy. Mme Manigat, qui n’est pas candidate, se dit solidaire de ceux qui refusent de participer à de nouvelles élections avec ce CEP.Elle exhorte les acteurs du forum patriotique à maintenir la mobilisation. Les partis viennent d’horizons différents mais Mme Manigat se réjouit qu’ils entendent tous réclamer la démission des conseillers électoraux.Nous ne voulons pas du pouvoir qu’on veut nous imposer, a dit Mme Manigat faisant valoir que le Forum veut être une structure permanente pour guider vers le changement réel. Ce mercredi les membres du Forum doivent publier leur première résolution sur la crise électorale. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité