Lucmane Delille dénonce la connivence des autorités avec les gangs

513

L’ex ministre de la justice, M. Lucmane Delille, ne décolère pas contre la passivité des autorités gouvernementales face aux exactions des gangs armés.
Il déplore que ses initiatives pour démanteler les gangs aient été abandonnées après son limogeage.
J’étais naïf je n’avais pas compris la connivence entre certaines autorités et les gangs, concède M. Delille.


Il critique les officiels qui ne se soucient que de leurs intérêts personnels parce qu’ils n’ont qu’une vision jouissive de l’État.
M. Delille assure qu’il avait appliqué une stratégie pour isoler les gangs de Martissant afin de les combattre.
J’ai pu obtenir de bons résultats parce que je n’ai aucun rapport ni de loin ni de très loin avec les bandits, martèle M. Delile qui fut également chef du Parquet auprès du tribunal de première instance de Port-au-Prince.


Interrogé sur une intervention des forces de l’ONU, l’ex ministre croit que les partenaires internationaux disposent de service d’intelligence pour identifier les fournisseurs d’armes.


Par ailleurs il se dit favorable aux protestations de la population sur l’ensemble du territoire.
La population doit se réveiller face à cette déchéance absolue sinon la nation risque de disparaître, conclu t-il.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité