Mécontentement au sein de la justice au Cap-Haitien

226

Maitre Phèle Hygue a été installé comme nouveau commissaire du gouvernement au Cap-Haitien dans l’après-midi du mercredi 22 mai 2002 dans une ambiance de grand mécontentement . Phèle Hygue Casimir succède à François Louis, révoqué par le gouvernement suite à la libération , le mardi 21 mai , de trois (3) pilotes considérés comme des trafiquants de drogue par la Police. Le magistrat limogé avait avancé l’inopportunité de poursuite pour justifier sa décision. Le secrétaire à la sécurité publique, Jean Gérard Dubreuil , arrivé de Port-au-Prince en hélicoptère, a lui-même remis la lettre de révocation à François Louis. M. Dubreuil affirme qu’il s’agit d’une décision administrative qui sera appréciée par les autorités policières et judiciaires. Cette décision a provoqué la grogne du Bâtonnat du Cap qui menace de paralyser l’appareil judiciaire dans la deuxième ville du pays. Pour les hommes de loi, il s’agit d’une violation flagrante du principe d’indépendance des pouvoirs. De plus, les avocats soutiennent que le commissaire du gouvernement dépend du ministre de la justice habilité à le sanctionner le cas échéant et dénoncent l’action du secrétaire d’Etat , Jean Gérard Dubreuil. Trois (3) pilotes bahaméens soupçonnés de participation au trafic des stupéfiants avaient été appréhendés au Cap-Haitien ,le 12 mai dernier , en compagnie de quatre (4) autres étrangers .

Publicité