Messieurs Neptune et Privert n’ont pas sollicité l’asile politique ( Ambassadeur chilien)

214

L’ambassadeur chilien en Haïti, Marcel Young, dément les informations selon lesquelles l’ancien Premier-ministre Lavalas , Yvon Neptune, et l’ex-ministre de l’Intérieur, Jocelerme Privert, auraient sollicité l’asile politique après leur évasion du Pénitencier National, le samedi 19 février 2005. Dans une interview accordée à Radio Métropole, ce lundi 21 février, le diplomate a précisé que Messieurs Neptune, Privert et Hans Allan Théophilé, commanditaire présumé du meurtre du directeur d’Air France Haïti, Didier Mortet, au cours de l’année 2004, ont sollicité la protection de l’Ambassade du Chili. Marcel Young a indiqué qu’ils voulaient regagner leur cellule. L’ambassadeur chilien ajoute qu’il a appelé le Premier ministre a.i., Hérard Abraham, le ministre des Affaires Etrangères, qui a dépêché une patrouille de la Police Nationale et de la Minustah. Les évadés ont par la suite été récupérés à Pacot en la résidence d’Hans Allan Thépohilé avant d’être reconduits en prison . Plusieurs militants des droits humains dont Yolène Gilles de la NCHR ont affirmé à la presse que les dignitaires Lavalas avaient sollicité l’asile politique dans une ambassade latinoaméricaine mais leur requête n’avait pas été approuvée.

Publicité