Moïse réclame une lutte efficace contre l’insécurité

182

Le chef de l’état haïtien, Jovenel Moïse, préconise une coordination entre la Police et les Parquets des tribunaux de première instance en vue d’obtenir des résultats probants dans la lutte contre l’insécurité. Dans un tweet hier soir le chef de l’état a appelé à la  » mise en place en urgence d’un plan coordonné du Conseil Superieur de la Police Nationale (CSPN) avec les Parquets de la République pour des actions concrètes visant à mettre fin à l’insécurité et au banditisme dans le respect de la loi ».Sans faire allusion aux affrontements meurtriers entre gangs rivaux de Martissant, le chef de l’état a sans doute réagi face à cet événement qui a provoqué l’emoi au sein de l’opinion publique.Une fois de plus le chef de l’état a mis la pression sur les autorités sécuritaires afin de rétablir la paix dans la Cité. » La nation entière attend des résultats », a conclu M. Moïse dans son tweet.Les forces de l’ordre sont interpellées afin de ramener le calme dans ces groupes de bidonvilles.Jusqu’à présent les forces de l’ordre n’ont fourni qu’un bilan partiel de 3 morts.Il s’agit de corps constatés par les policiers du Sous commissariat de Martissant, précise l’inspecteur Gary Desrosiers, Porte parole adjoint de la PNH.Interrogé sur une action des forces de l’ordre dans la zone contrôlée par 4 groupes armés, M. Desrosiers a fait valoir que la Police a besoin d’une bonne collaboration avec la population afin de traquer efficacement les bandits.Ce matin pour la 5 eme journée consécutive des tirs nourris ont été entendus dans les quartiers de Martissant.Au moins un policier, affecté à l’UDMO a été tué par des bandits.Les riverains ont expliqué que les individus armés lancent des offensives depuis leur cachettes. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité