MSF réduit ses activités

374


La grave pénurie de carburant a contraint Médecins Sans Frontières (MSF) à ne prendre en charge que les urgences vitales à l’hôpital de traumatologie et de brûlures de Tabarre.


Plusieurs autres structures sanitaires ainsi que le Centre ambulancier National ont également annoncé la cessation des opérations.


Les responsables de MSF pressent les autorités haitiennes d’adopter des dispositions urgentes pour la livraison de carburant aux hôpitaux.
« Sans carburant, nous ne pourrons pas faire fonctionner notre hôpital. Nous faisons notre possible pour maintenir nos activités en les adaptant au jour le jour, mais cette situation est intenable », précise le Dr Kanouté Dialla, responsable de l’hôpital de Tabarre.

L’hôpital est le seul centre du pays spécialisé dans le traitement des brûlures graves.


De plus le Centre d’Urgence de MSF dans le quartier Turgeau, à Port-au-Prince, est également affecté par la crise. Il devient de plus en plus difficile pour le centre de référer ses patients qui ont besoin d’une prise en charge hospitalière.


En outre les employés e peut rejoindre leur poste de travail en raison de la paralysie du transport en commun.

LLM / radio Métropole Haïti