Ottawa accorde à Haïti une aide supplémentaire de 48 millions de dollars

209

Au premier jour de la visite au Canada du président élu d’Haïti, René Préval, lundi, le gouvernement canadien a annoncé une aide supplémentaire de 48 millions de dollars à ce pays.Ce montant vise à « promouvoir la bonne gouvernance et la démocratie en Haïti », précise le communiqué émis par le ministère des Affaires étrangères, au terme d’une rencontre entre le titulaire de ce ministère, Peter MacKay, sa collègue Josée Verner, de la Coopération internationale, et M. Préval.Vingt des 48 millions serviront à soutenir un programme de développement local. Un projet de renforcement du Parlement haïtien et un fonds d’appui à la démocratie et la paix seront dotés de 5 millions de dollars chacun. Enfin, Ottawa accorde 18 millions de dollars pour payer une partie du service de la dette d’Haïti envers la Banque interaméricaine de développement.Cette aide s’ajoute aux quelque 190 millions de dollars que le Canada a accordés à Haïti depuis avril 2004 pour financer des projets de reconstruction et de développement. Haïti est le principal bénéficiaire de l’aide canadienne au développement en Amérique.En matinée, René Préval a rencontré la gouverneure générale Michaëlle Jean à Rideau Hall, elle-même d’origine haïtienne. Il s’est par la suite entretenu avec le premier ministre Stephen Harper. Aucun détail n’a filtré de ces rencontres.Mardi, le dirigeant haïtien se rendra à Montréal, où il doit s’entretenir avec le maire Gérald Tremblay et participer à une soirée organisée par la communauté haïtienne, la plus importante au Canada. Mercredi, il aura un tête-à-tête avec le premier ministre du Québec, Jean Charest, à l’Assemblée nationale.René Préval, 63 ans, a été déclaré vainqueur du scrutin présidentiel du 7 février dernier. Depuis son élection, M. Préval a déjà rencontré deux dirigeants du continent américain, les présidents cubain, Fidel Castro, et vénézuélien, Hugo Chavez.Initialement prévue le 29 mars, son assermentation a été reportée à cause du retard pris dans l’organisation du second tour des élections parlementaires, qui a finalement eu lieu le 21 avril. Mme Jean se rendra à Port-au-Prince le 14 mai pour assister à l’investiture de M. Préval.Le pays le plus pauvre des Amériques, miné par l’insécurité et le chômage, a vécu sous l’autorité d’un président et d’un gouvernement provisoires depuis la démission de l’ex-président Jean-Bertrand Aristide en 2004.Sources: Radio Canada

Publicité