Persécutée, Dominique Dupuy quitte le conseil présidentiel

451

Mme Dominique Dupuy quitte son siège au conseil présidentiel de Transition. Jeune et femme, madame Dupuy, était une représentante atypique des partis politiques haïtiens verrouillés par des vieux briscards.
Mme Dupuy, représentante d’Haïti à l’Unesco, était l’objet de persécutions de certains secteurs. Elle dénonce des menaces contre sa vie et d’autres attaques basées sur son genre.
Mme Dupuy est critiquée pour être détentrice d’une nationalité étrangère et pour son jeune âge. Ses détracteurs affichent une velléité de respecter les prescrits constitutionnels fixant l’âge d’éligibilité à la Présidence à 35 ans.
Mme Dupuy, seule femme membre du conseil, était en outre non partisane. Elle avait été désignée par le regroupement EDE, RED et Compromis Historique suite à son émouvant cri d’alarme pour Haïti lors de la dernière réunion spéciale de l’Unesco.
Mme Dupuy s’en va par la grande porte de ce conseil présidentiel, composé en majorité de politiciens et de membres de l’etablishment depuis plus de 3 decenies.
Pour le juriste Pierre Antoine Louis, Mme Dupuy, est le type de dirigeant moderne qu’il faut au pays. Il salue sa détermination estimant que sa décision la met au devant de la scène pour les prochaines compétitions électorales.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité