Plusieurs maisons confisquées par la CONALD

117

Maître Camille Leblanc déplore que la commission nationale de lutte contre la drogue ait fait beaucoup d’erreurs dans l’identification des biens ayant appartenu à des trafiquants de drogue condamnés aux Etats- Unis et placés sous séquestre. Il regrette que les vérifications n’aient pas été faites dans les formes avant d’expulser les occupants. L’avocat qui défend entre autres, l’ingénieur Fritz Joassaint et le député Rony Célestin dont les maisons ont été saisie ou sont en instance de saisie dénonce une instrumentalisation de la CONALD pour pratiquer des spoliations de bien. La Coordination Nationale de la Lutte contre la Drogue (Conald) a bouclé vendredi la confiscation d’une résidence occupée par le député Rony Célestin (PHTK). Evaluée à 800 000 dollars américain cette résidence est située dans la localité de Thomassin. Le directeur de la Conald, Martino Guerrier, informe que la procédure a été lancée en avril 2011 avec la saisie de cette maison appartenant au trafiquant de drogue Serge Edouard, détenu aux États Unis. Il assure que plusieurs organismes dont la DEA, le Bureau des Affaires Financière (BAF) et le tribunal de première instance avaient apporté leur concours dans l’enquête ayant duré 5 ans. Il rejette toute connotation politique de cette opération faisant valoir que les agents de la Brigade de Lutte contre le Traffic des Stupéfiants (BLTS) étaient surpris de constater que la maison était occupée en dépit des scellésEJ/Radio Métropole Haïti