Plusieurs partis de l’Opposition organisent un sit-in devant l’UNICEF à Port-au-Prince pour protester contre l’intervention policière qui a occasionné la mort d’un bébé aux Gonaïves.

272

Le Parti Nationaliste , Démocratique et Progressiste Haitien (PNDPH), le parti Démocrate Haitien (PADHEM) , le Parti Démocrate Chrétien Haitien (PDCH) sont entre autres organisations de l’Opposition qui condamnent la mort aux Gonaïves , le mardi 28 octobre 2003 , d’un bébé de quinze (15) jours , lors d’une intervention de la Police Nationale d’Haiti (PNH). Ces responsables de l’Opposition qui qualifient ce crime d’odieux organisent , le vendredi 31 octobre , un sit-in devant l’UNICEF . Pour Turneb Delpé du PNDPH ce crime témoigne du caractère cynique du régime Lavalas qui n’hésite pas à tuer pour s’accrocher au Pouvoir . Madame Claire Lydie Parent du PADHEM appelle tous les secteurs du pays à se mobiliser pour mettre fin à cette campagne de violence declenchée , selon elle, par les partisans de Jean Bertrand Aristide. Marie Denise Claude du PDCH croit nécessaire de faire comprendre à la communauté internationale que le régime Lavalas ne fait que multiplier les cas de violation des droits de l’enfant dans le pays . Un bébé âgé de quinze (15) jours environ est mort calciné dans une maison incendiée, le mardi 28 octobre 2003, à Raboteau suite à une intervention des unités spécialisées de la Police Nationale d’Haïti (PNH) dans ce quartier populaire des Gonaïves, fief de l’ancienne « Armée Cannibale ». Huit (8) maisons avaient été incendiées lors de cette nouvelle intervention destinée à désarmer les membres du Front de Résistance Pour Renverser Aristide. Depuis l’assassinat du puissant chef d’OP , Amiot Métayer , le 22 septembre dernier, Gonaïves est en proie à des violences quotidiennes .

Publicité