Poursuite des manifestations en faveur du port de Saint Louis du sud

418

Le Saint Louis du sud est en ébullition et les principaux axes routiers sont bloqués dans le cadre des protestations des citoyens réclamant l’autorisation du port de Saint Louis du sud. 

En effet depuis 10 jours un bateau transportant 82 000 sacs de ciment attend l’autorisation des autorités gouvernementales.

Les entrepreneurs paient de indemnités journalières de 5 000 dollars américains par jour en attendant le débarquement. 

Les autorités haitiennes s’opposent au débarquement en dépit des vérifications du BLTS et du Semanah.

 Les autorités gouvernementales soutiennent qu’il faut nommer des directeurs des douanes et de l’APN pour le port afin d’autoriser le fonctionnement.

Les installations pour acceuillr les bureaux des douanes,  de l’APN,  de Semanah et de BLTS et une quarantaine sont déjà disponibles, révèle un membre d’une association patronale, M. Mac Antoine Mezi.

Il dénonce des mains cachées qui veulent empêcher le desenclavement de la péninsule sud. 

Le bateau Haïti shiping avait récemment débarqué des milliers de sacs de ciment à Saint Marc et Petit Goave. <br><br>

Les activités du Port de Saint Louis favoriseront une relance des activités économiques dans les sud.  De plus le débarquement des ciments en provenance de la Colombie permettra une baisse de 250 gourdes sur le prix du sac.

Les prix des produits alimentaires et des matériaux de construction ont augmenté de manière exponentielle en raison des barrages routiers des gangs à Martissant notamment. <br><br> LLM / radio Métropole Haïti

Publicité