Rareté de carburant, l’ANAPROSS se dédouane

221

L’Association Nationale des Propriétaires de Stations de Service (ANAPROSS) déplore et condamne la situation de rareté de carburant qui prévaut actuellement dans le pays, se disant consciente qu’elle ne sera pas sans effets sur les activités économiques.

Dans une note datée du 17 juin l’association affirme que ses membres ne sont pour rien dans cette situation, dont ils sont les premiers à souffrir.

L’ANAPROSS explique cette rareté par le retard considérables enregistrés dans le processus de  commande de l’essence, dont la responsabilité n’incombe pas aux propriétaires de stations-service, à l’accès difficile aux différents terminaux depuis le début de la guerre des gangs à Martissant et aux difficultés de nature sécuritaire rencontrées par les transporteurs sur les routes ces derniers temps.

Tout en regrettant les préjudices que cette situation cause aux citoyens, l’Association assure qu’elle ne va pas ménager ses efforts pour  rendre le carburant disponible dans toutes les pompes à essence du pays,  dans les meilleurs délais.

La note est datée du 17 juin et signée par Marc André Dériphone président de l’ANAPROSS.

AL/Radio Métropole