Rationnement drastique du courant électrique à P-A-P

326

Il faut attendre la saison pluvieuse pour une hausse de la production d’énergie électrique, a fait valoir le vice président du syndicat des employés de l’EDH.
M. Félix Pierre Michel est dans l’attente d’une nouvelle subvention de l’etat pour que l’entreprise publique puisse s’approvisionner en carburant.


En réalité la pénurie de carburant n’est pas l’unique cause de la faillite de cette entreprise. Les centrales thermiques sont dysfonctionnelles à cause des pannes de moteurs. C’est le cas pour les deux centrales de Varreux et les trois centrales de Carrefour.


L’état n’a pas mobilisé à temps les ressources financières nécessaires à la réfection de ces moteurs.


En outre la centrale hydroélectrique de Peligre ne fournit que 12 megawatts pendant la nuit.
Au total l’EDH peine à produire 40 megawatts alors que la demande est supérieure à 250.


Le puissant syndicat de l’EDH s’oppose à toute idée de privatisation. Les syndicalistes optent pour un plan de relance et le recouvrement des dettes supérieures à 15 milliards de gourdes.


Le délestage se poursuivra dans la région métropolitaine et dans les villes de province. M. Michel explique que des centrales thermiques sont à l’arrêt depuis 7 mois dans certaines villes de province.


Cette entreprise en faillite ne dispose pas d’atouts importants pour se relever. Elle vit sous perfusion des subventions qui occasionnent un important déficit budgétaire.


LLM / radio Métropole Haïti

Publicité