Rencontre entre la Chambre de Commerce et la direction de la PNH autour de l’insécurité à la capitale

195

L’épineux problème de sécurité au Centre-Ville de Port-au-Prince a été au menu d’une rencontre , le vendredi 5 juillet 2002, à la Chambre de Commerce entre les représentants du secteur des affaires et du haut commandement de a Police Nationale d’Haiti (PNH). Le secrétaire d’Etat à la sécurité publique ,Jean Gérard Dubreuil , accompagné du directeur général de la Police Nationale d’Haiti (PNH) , Jean Nesly Lucien ,du directeur de la police administrative , Carel Alexandre et du directeur départemental de l’Ouest, Hermionne Léonard, a donné la garantie au secteur commercial que les policiers seront beaucoup plus présents au Centre-Ville . Cette rencontre est intervenue 24 heures après une grève des commerçants en signe de protestation contre l’insécurité , la deuxième en moins d’un mois . Jean Gérald Dubreuil a assuré le secteur des affaires des dispositions prises pour ramener la sérénité au centre commercial de Port-au-Prince. Pour sa part, le directeur général de l’institution policière a évoqué la possibilité de la création d’une commission mixte « police/secteur privé » pour assurer le suivi des mesures qui seront adoptées. Jean Nesly Lucien a affirmé que la police va renforcer ses effectifs . Le dirigeant de la PNH a expliqué les difficultés de l’intitution à remplir sa mission ces derniers jours par des contraintes d’ordre logistique . De son côté, le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haiti , Maurice Lafortune ,s’est voulu confiant . M. Lafortune a indiqué que les responsables de la sécurité publique lui ont donné la garantie d’une présence policière permanente au bas de la ville . La police a déjà annoncé à plusieurs reprises des dispositions pour réduire le taux d’insécurité au Centre-Ville. Toutefois, les bandits continuent de dicter leur loi en dépit des interventions sporadiques de l’institution policière.

Publicité