René Préval appelle à protéger la stabilité politique

122

Quelques heures avant la séance d’interpellation de son premier ministre, le chef de l’état, René a apporté implicitement son appui au chef du gouvernement. Sans faire référence à la séance d’interpellation de la chambre des députés, le président Préval a invité les différents acteurs à œuvrer afin de protéger la fragile stabilité actuelle. » Cette stabilité est la voie du développement et nous devons la protéger comme nos yeux », indique le chef de l’état qui rappelle que les 29 ans de dictature et les 21 ans d’instabilité ont eu pour conséquences la fuite des compétences. » Nous avons accumulé 50 ans de retard », a martelé le chef de l’état lors de son intervention dans le cadre du coup d’envoi des activités du Groupe de Travail sur l’éducation (GTE).Plusieurs chefs de partis politiques ayant participé à la cérémonie ont appuyé les déclarations du président Préval.Le leader du Mochrenah , Luc Mesadieu dit s’attendre à une relance parce que le chef de l’état est conscient des problèmes.Il croit que le gouvernement doit adopter des mesures urgentes contre la cherté de la vie qui peut a terme déboucher sur un soulèvement, prélude d’une instabilité politique.Le président de la Fusion, Victor Benoît, reconnaît que les troubles politiques constituent des obstacles pour le progrès économique du pays.Le leader de l’Union, Chavannes Jeune, rappelle que la stabilité politique est essentielle pour attirer les investisseurs et appliquer un plan de développement durable.Par ailleurs, l’association des Maires Haïtiens sollicite un vote de confiance en faveur du premier ministre Jacques Edouard Alexis lors de la séance d’interpellation à la chambre basse.Yvon Jérôme, porte parole de l’Association, indique que les élus ne doivent pas agir pour eux-mêmes mais dans l’intérêt de la population. » Nous apportons notre appui au premier ministre et à tous les ministres « , ajoute t-il.Dans le même temps, le porte parole du groupe des parlementaires progressistes se prononce pour le maintien de Jacques Edouard Alexis.Le député Guy Gérard Georges informe que le groupe qui compte une cinquantaine d’élus réclame un remaniement ministériel.