Report du referendum constitutionnel : le constat d’un échec, selon Joseph Harold Pierre

231

La science a gagné et l’insécurité, l’absence d’un consensus politique et divers problèmes techniques auront eu raison du référendum constitutionnel selon le politologue Joseph Harold Pierre. Intervenant ce mardi pendant le journal du matin de Radio Métropole, il a estimé que le COVID-19 n’est qu’un prétexte avancé par le CEP pour ne pas perdre la face.

Le consultant international analyse la situation ainsi :

« Jovenel Moïse a reculé face aux conséquences néfastes du référendum constitutionnel sur la population. Ce n’est peut-être pas le seul paramètre qui entre en jeu. Le geste est intelligent mais tardif. Il va lui être désormais moins difficile de dialoguer avec l’opposition. »

Le report sine die du référendum ôte une épine du pied du gouvernement et devrait faciliter des négociations juge Joseph Harold Pierre. Toutefois il émet aussi des doutes sur la tenue d’élections générales qui lui paraissent encore plus difficiles à organiser :

« La politique se fonde sur la confiance. Or il y a de nombreux doutes, tant sur la fiabilité de la carte électorale que sur celle du processus. »

Dans ce contexte, la mission de l’Organisation de Etats Américains parviendra-t-elle à rétablir un climat serein pour favoriser la tenue des élections ? Rien n’est moins sur pense le politologue et économiste Joseph Harold Pierre.

AL/ Radio Métropole