Retards et Désistements dans la formation du Conseil Présidentiel en Haïti

415
Conseil présidentiel - Haiti

La situation en Haïti reste tendue alors que les efforts pour former un Conseil présidentiel fonctionnel sont entravés par des obstacles croissants. Contrairement aux attentes des membres désignés, le vote crucial pour élire le président de la présidence collégiale n’a pas eu lieu comme prévu dans la soirée du lundi 25 mars.

Selon des informations émanant d’une source proche des négociations, le parti Lavalas insiste sur un report du vote d’au moins 48 heures, tandis que le groupe Montana pousse pour un délai plus long de 72 heures. Les parties impliquées cherchent ardemment à parvenir à un consensus avant de procéder à la nomination d’un président au sein du Conseil.

« Une réunion doit se tenir  dans l’après-midi du mardi, visant à définir les termes de référence pour cette entente fondamentale. », a précisé notre informateur.

Cependant, alors que les pourparlers battent leur plein, un nouveau revers a frappé le processus déjà fragile. L’ancien ministre René Jean Jumeau a annoncé son retrait du Conseil présidentiel, marquant ainsi un désistement supplémentaire qui risque de compliquer davantage la situation déjà délicate.

Cette série de retards et d’abandons met en évidence les divisions profondes et les défis persistants auxquels est confrontée la nation alors qu’elle tente de surmonter la crise actuelle. Avec l’issue incertaine des pourparlers en cours, la population haïtienne attend avec impatience une résolution rapide et pacifique de cette impasse politique.

Marvens Pierre

Publicité