Alerte alimentaire en Haïti : Près de cinq millions de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire

306

Près de cinq millions de personnes en Haïti sont actuellement confrontées à une grave insécurité alimentaire, révèle le dernier rapport de la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA). Parmi les trente-deux zones étudiées, huit sont actuellement dans une situation d’urgence, ce qui correspond à la quatrième phase de l’Indice de la Sécurité Alimentaire (IPC), juste avant la famine.

Le responsable de la CNSA, Harmel Cazeau, a lancé un appel urgent pour le rétablissement de la sécurité dans le pays. Il a également souligné l’importance de rouvrir les ports et les infrastructures aéroportuaires afin d’éviter une détérioration encore plus grave de la sécurité alimentaire dans le pays.

La situation en Haïti est extrêmement critique. Bien que l’attention soit principalement portée sur les aspects politiques de la crise, notamment avec la mise en place d’un conseil présidentiel, le dernier rapport de la CNSA révèle l’ampleur alarmante de la crise alimentaire. Au fil des années, un nombre croissant de citoyens haïtiens se retrouvent confrontés à des difficultés alimentaires, touchant désormais la moitié de la population en 2024, selon l’Agronome Harmel Cazeau, responsable de la CNSA, qui expose la situation actuelle.

La crise s’intensifie de manière alarmante dans les communes des départements de l’Ouest, de la Grand’Anse, du Nord-Ouest et de l’Artibonite en Haïti. Bien que la Grand’Anse et l’Artibonite soient traditionnellement considérées comme les principaux fournisseurs de denrées alimentaires du pays, les activités des gangs entravent désormais la production agricole, aggravées par les aléas climatiques défavorables aux récoltes. Avec l’incertitude quant au rétablissement de la sécurité, les craintes d’une escalade vers la phase 5, la famine, se font de plus en plus pressantes. L’agronome Cazeau exprime ouvertement ses inquiétudes à ce sujet.

Pour prévenir une catastrophe imminente, le coordonnateur de la CNSA insiste sur la nécessité pour les autorités de prendre des mesures décisives. Il préconise en urgence le rétablissement de la sécurité. Étant donné notre dépendance vis-à-vis des importations pour compléter nos besoins alimentaires, il exhorte également les autorités à rouvrir les ports et les aéroports.

Ces derniers temps, la population haïtienne se retrouve livrée à elle-même. Alors que le pays est pratiquement isolé, l’assistance extérieure tarde à se concrétiser. Dans de nombreux secteurs, notamment le commerce et le domaine médical, le manque se fait sentir, laissant le pays sans direction claire. Dans certaines régions, l’eau potable est même devenue plus rare que le carburant.

Marvens Pierre

Publicité