Révocations en chaine de responsables de la fonction publique au Cap

188

Le président de la République a effectué un grand coup de balai dans l’administration publique au Cap-Haïtien deux (2) jours après sa visite dans le Nord. Jean Bertrand Aristide a limogé les directeurs de la Téléco, de L’Autorité Aéroportuaire Nationale (AAN) , de la Douane et de l’Immigration. Les nouveaux responsables ont été installés dans un climat de tension par le délégué départemental Myrtho Julien. Dans un discours sur la place de la Cathédrale , le 7 avril 2002, le chef de l’Etat avait laissé entrevoir ces changements au sein de la fonction publique dans la deuxième ville du pays en posant des questions à la population sur la marche des services de l’Etat . Intervenant sur la Télévision Nationale d’Haiti (TNH) dans la soirée du mercredi 10 avril , le député du Cap , James Desrozin , a justifié les mesures prises par le président de la République . Le parlementaire a indiqué qu’il fallait que Lavalas combatte la corruption comme l’a proclamé le chef de l’Etat . M. Desrozin a révélé que le président Jean Bertrand Aristide s’était entretenu avec les membres d’Organisations Populaires (OP) Lavalas « frustrés » dans la soirée du dimanche 7 avril qui avaient exprimé leur mécontentement face au comportement du pouvoir . Le parlementaire a annoncé la réalisation prochaine d’un ensemble de projets dans sa région pour permettre de ramener la sérénité au sein de la famille politique au pouvoir .

Publicité