Satisfaction de l’Opposition et du Patronat après la grève du 4 décembre

200

L’Opposition exprime sa satisfaction suite au mot d’ordre de grève générale lancée , le mercredi 4 décembre 2002 , pour porter le Président Jean Bertrand Aristide à quitter le pouvoir . Le Comité d’organisation de la marche avortée du mardi 3 décembre et le Comité du Cri de Vertières demandent à la population de rester mobilisée en attendant de nouveaux mots d’ordre . L’un des porte-prole de l’Opposition , Claire Lydie Parent , félicite les secteurs qui ont manifesté leur refus du régime Lavalas . Mme Parent a notamment salué le support du Secteur Privé au mouvement du 4 décembre . Pour sa part , le Patronat a également remercié le secteur commercial dans sa grande majorité qui a respecté le mot d’ordre . La présidente de l’Association des Industries d’Haiti (ADIH) , Mme Marie Claude Bayard , intervenant sur Radio Métropole au Journal du Matin de ce 5 décembre , a rappelé que la grève du 4 décembre n’était qu’un avertissement et souligné à l’attention du Pouvoir qu’il fallait adopter des mesures pour mettre fin au climat de violences et d’anarchie régnant dans le pays . Interrogée sur la possibilité que la Société Civile fasse retrait de ses membres au sein du Conseil Electoral comme le réclame l’ancien ministre des affaires étrangères , le professeur Gérard Latortue , Mme Bayard a répondu que cette question suscite un large débat mais a insisté sur l’importance du CEP tout en soulignant que les élections étaient un passage obligé. Toutefois, le responsable de l’ADIH a reconnu que le climat actuel n’était pas favorable à la tenue d’élections démocratiques . Aussi , Mme Bayard , a-t-elle appelé les différents secteurs à organiser un dialogue national afin de tirer le pays de l’impasse . De son côté , le gouvernement affirme que la grève organisée par le Patronat et l’Opposition a consacré la division du pays . Le ministre de la justice , Calixte Delatour , indique que la journée du 4 décembre a montré clairement que la société était composée de riches et de pauvres .

Publicité