Signature de deux accords de coopération avec l’Union Européenne pour la création de nouveaux emplois en Haïti

206

Le Premier ministre Gérard Latortue et le Directeur général du développement de la Commission européenne Manservisi, signent ce samdi, à Port-au-Prince, deux conventions relatives à la mise sur pied du Programme de Renforcement Intégré du Milieu des Affaires en Haïti ( PRIMA) et le Programme d’Informations Territoriales pour le Développement Durable d’Haïti ( PITDD).L’Union Européenne qui finance à hauteur de 10.4 millions de dollars américains le projet PRIMA entend soutenir le développement du secteur privé d’Haïti. L’UE considère le secteur privé comme un acteur clé dans le développement du pays et le projet PRIMA devra encourager la création de richesses et d’emplois en Haïti. Le projet PRIMA s’inscrit dans les priorités identifiées par le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI) qui recommande de fournir un appui institutionnel au secteur public et un appui organisationnel au secteur privé afin de favoriser un développement structuré du secteur des affaires.Le Programme de Renforcement Intégré du Milieu des Affaires en Haïti doit apporter un appui technique à des entreprises à fort potentiel de croissance, un appui aux organisations intermédiaires du secteur privé ainsi que différents services aux entrepreneurs, lit-on dans une note de presse rendue publique jeudi. Le projet PITDD financé à hauteur de 9 millions de dollars américains répond à la nécessité d’avoir un instrument d’analyse et de planification pour le pays avec la réalisation d’applications opérationnelles dans divers domaines fondamentaux, lit-on dans une note de presse rendue publique jeudi.Ainsi le projet PITDD devra renforcer les capacités techniques de l’unité de télédétection pour la production d’analyses dans les domaines de la planification et de l’aménagement du territoire ; des voies de communication et infrastructures de base, l’aménagement des bassins versants et la gestion des parcs nationaux. Ce programme s’inscrit dans le Cadre de Coopération Intérimaire, plus précisément dans sa composante « aménagement du territoire, développement local et décentralisation ».

Publicité