Situation d’urgence pour les Port-au-Princiens

193

Cet un vrai capharnaüm dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Les résidents de la capitale ne peuvent se déplacer normalement puisque les axes routiers sont soit bloqués soit obstrués en partie par des barricades.
A Pétion ville et Delmas notamment les axes routiers principaux ont été nettoyés par les agences gouvernementales mais les routes secondaires sont toujours bloquées.


En outre les banques et les bureaux de transfert sont toujours fermés. Les rares institutions financières fonctionnelles ont été prises d’assaut hier. Des longues files d’attente étaient observées devant plusieurs succursales de banque.


Toutefois le fonctionnement des institutions financières n’est pas garantie en raison des problèmes internet. Des câbles des compagnies de téléphonie ont été coupés par des manifestants.


De plus même ceux qui disposent de cash n’ont aucune garantie qu’ils pourront acheter de la nourriture. Une pénurie d’eau est constatée dans plusieurs quartiers. Le pain se fait rare. Les marchands qui offrent du pain ont revu les prix à la hausse.


La pénurie de carburant provoque une paralysie ou un dysfonctionnement des entreprises. La reprise des activités économiques depend de la disponibilité de l’essence sur l’ensemble du territoire.

LLM / radio Métropole Haïti