Table ronde sur la situation sanitaire en Haiti

304

En prélude à la célébration de la journée mondiale de la santé le dimanche 7 avril 2002, une conférence-débat a été organisée le jeudi 4 avril avec la participation de tous les partenaires du ministère de la santé. Les réflexions s’articulaient autour du thème retenu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) cette année “ Pour votre santé, bougez”. Les responsables de la santé ont profité de cette occasion pour identifier les principaux obstacles à l’avancement de notre système sanitaire. Alors que le ministère de la santé et ses partenaires s’engagent à lutter contre les maladies immunocontrôlables, les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) dont le SIDA et d’autres pathologies apparaissent de façon sporadique et inquiétante car le système sanitaire haïtien est loin de représenter un mécanisme dynamique capable de faire face à toutes les situations. Le directeur général du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), Emile Hérard Charles, a d’ailleurs évoqué le problème se demandant comment s’organiser pour donner une réponse adéquate à cette lacune . Premier élément de solution: mettre sur pied un véritable réseau regroupant le secteur santé public et privé. Deuxième élément de solution: assurer la prise en charge des nouvelles pathologies. Mais compte tenu des maigres ressources mises à la disposition du MSPP, de l’appauvrissement accéléré de la population composée de plus 50 % de démunis n’ayant pas accès à des soins de santé de qualité, la situation est plutôt complexe et le directeur général reconnait que la prévention est incontournable . Mais la prévention doit être inévitablement accompagnée d’une grande mobilisation et cette campagne concerne tous les secteurs y compris ceux qui ne sont pas directement impliqués dans la distribution des soins de santé. Commentant le thème retenu à l’occasion de la journée mondiale de la santé, le responsable du MSPP , Henry Claude Voltaire, a indiqué qu’il est important de bouger pour sortir de la situation actuelle. Le ministre Voltaire en profite pour annoncer l’adoption prochaine d’une charte de partenariat du secteur santé. A l’instar du titulaire du MSPP, la représentante de l’Organisation Mondiale de la Santé en Haïti, Madame Lea Guildo, croit important d’impliquer toutes les institutions du pays dans la dynamique de la santé. Les membres de la population ont également leur partition à jouer dans la construction d’un système de santé adéquat et efficace. A la table ronde de ce jeudi à l’hôtel Ritz Kinam, les représentants d’agences internationales, les organisations non gouvernementales et les cadres du ministère de la santé ont réaffirmé leur volonté d’oeuvrer en faveur d’une amélioration effective du système sanitaire haïtien en proie à de sérieuses difficultés.

Publicité