Témoignage d’un militant des droits humains persécuté

209

La Coalition Nationale pour les Droits des Haitiens (NCHR) met contre les persécutions dont ses membres sont l’objet. L’organisation de défense des droits humains fait état de deux de ses moniteurs en difficulté. Parmi eux, Patrick Mérisier . Le moniteur de la NCHR raconte que tout a commencé à Carrefour après avoir quitté sa maison pour se rendre en ville en taxi . Soudain, deux (2) hommes circulant à moto se mirent à suivre le véhicule. Arrivé au centre-ville, à la rue Saint-Honoré, dans un petit restaurant , l’un des deux motocyclistes fit feu sur lui , c’était le 22 février dernier. Atteint de deux (2) balles , Patrick Mérisier poursuit qu’il a pu se rendre à l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haiti (HUEH) grâce au soutien d’un bon samaritain . Depuis ,le moniteur de la NCHR s’est mis à couvert pour raison de sécurité . Les menaces de mort proférées contre le militant de la NCHR ne datent pas d’hier. Patrick Mérisier indique qu’il est constamment persécuté que ce soit sur son lieu de travail dans le Sud ou encore sur son portable . La situation a commencé à tourner au vinaigre pour la NCHR après la sortie de son dernier rapport intitulé “ 7 février 2001, 7 février 2002: dégradation de la situation générale des droits humains”. La NHCR déclare prendre au sérieux cette situation et rappelle l’attentat commis en mars 1999 contre son directeur Pierre Espérance .

Publicité