Trafic de la drogue , la police dans le Sud-Est sur la sellette

236

L’étau se resserre autour des policiers qui seraient impliqués dans le trafic illicite de la drogue dans la région du Sud-Est. L’inspection générale de la Police Nationale d’Haïti (PNH) a fait procéder à l’arrestation de près d’une dizaine d’agents dans le cadre de l’enquête sur la disparition d’une importante cargaison de cocaïne dans la zone de Jacmel ces dernières semaines. Parmi les policiers interpellés, figure Fuegens Bazelais , l’agent de sécurité du sénateur du Sud-Est Immacula Bazile. Dans une interview exclusive accordée à Radio Métropole , l’inspecteur général en chef de la PNH, Harvel Jean Baptiste, annonce que les policiers incriminés seront transférés le mardi 30 juillet 2002 à Port-au-Prince pour être interrogés. Le numéro 2 de la PNH révèle que durant les cinq (5) derniers mois , plus de quatre (4) cargaisons de cocaïne ont été déversées sur le Sud-Est sans aucune explication de la part des responsables de la police de la région . M. Jean Baptiste tente d’éviter toute polémique avec les parlementaires suite à la brève confiscation du véhicule du sénateur contesté Imnmacula Bazile dont l’agent de sécurité a été arrêté. L’inspecteur général en chef indique que le président de la République a demandé à tout un chacun d’assumer ses responsabilités et a réaffirmé la volonté de l’institution policière de lutter contre le trafic des stupéfiants . Harvel Jean Baptiste met en garde les policiers qui tablent sur des  » parrains politiques  » pour faire fi du respect de la hiérarchie. Le gouvernement vient d’annoncer la structuration de la commission de lutte contre le trafic de la drogue .

Publicité