Un ancien conseiller du ministre de la justice écroué

183

L’étau se resserre autour d’un ancien conseiller du ministre de la justice, accusé de trafic d’influence dans le cadre d’un dossier de trafic d’armes et de munitions.
L’avocat Robinson Pierre Louis, ancien conseiller du ministre de la justice Bertho Dorcé et secrétaire de l’ordre du Barreau de Port-au-Prince, devra comparaître par devant un juge d’instruction dans le cadre de la saisie d’armes et de munitions à Port-de-Paix en juillet 2022.


Le rapport de la direction Centrale de la Police judiciaire (DCPJ) recommande des poursuites contre M. Pierre Louis ainsi que l’ex directeur des affaires judiciaires et l’ex chef du Parquet de Port-de-Paix pour trafic d’influence, forfaiture, suspicion de corruption, trafic d’armes à feu et de munitions et association de malfaiteurs


L’ex commissaire du gouvernement Michelet Virgile a assuré avoir reçu des appels téléphoniques de M. Pierre Louis, lui demandant de libérer le propriétaire du bateau transportant les armes et munitions.


La semaine écoulée le doyen du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince , maître Bernard Saint Vil, s’était déclaré incompétent dans la demande en Habeas corpus des avocats du Barreau de Port-au-Prince.
Il avait confirmé que le dossier a été confié à un juge d’instruction.


Sans considérer le fond de l’affaire les avocats soutiennent que l’arrestation du secrétaire général de l’ordre est illégale dans sa forme. Cependant les autorités assurent que M. Pierre Louis, a été appréhendé en sa qualité de conseiller du ministre de la justice. Une correspondance avait acheminée par la Police judiciaire au garde des sceaux.


M. Pierre Louis et l’ex chef du Parquet de Port-de-Paix ont été transféré samedi dernier au Pénitencier national.

LLM / radio Métropole Haïti