Un ex-prêtre américain interrogé dans le cadre de l’évasion de 481 détenus

97

Un ancien prêtre de nationalité américaine, Won John Voss, a été interrogé par les autorités dans le cadre de l’évasion spectaculaire samedi de 481 prisonniers à Port-au-Prince, a annoncé jeudi la police haïtienne. Voss qui dirige l’organisation « Parish Twinning » a été relâché après plusieurs heures d’interrogatoire mercredi. Son passeport a été confisqué, a indiqué à l’AFP le directeur de la police judiciaire haïtienne, Jude Altidor. Mardi, le ministre haïtien de la Justice Bernard Gousse avait dit que l’assaut de la prison par un commando armé avait été planifié dans le local de cette ONG. Près de 50 détenus se sont rendus aux autorités depuis samedi, a déclaré jeudi Yolène Gilles, responsable d’une organisation de défense des droits de l’Homme (NCHR). Trente-trois ont regagné leurs cellules, dont un inspecteur de police, Altidor Fred, inculpé d’enlèvement et de séquestration. Les autres seraient gardés dans des commissariats de la capitale. Un chef de bande proche de l’ex-président Jean Bertrand Aristide, Yvon Antoine (dit Zapzap), s’est rendu mardi aux casques bleus de l’Onu. « De nouvelles mesures de sécurité vont être adoptées en vue de sécuriser la prison », a annoncé à l’AFP le nouveau directeur de l’administration pénitentiaire, le commissaire Marc Jean Wilkens. Deux caméras de surveillance seront bientôt installées à l’entrée du bâtiment et une zone protégée sera établie pour empêcher la circulation automobile. Un réaménagement de la prison sera proposé au gouvernement, a-t-il ajouté. La prison, construite sous occupation américaine (1915-1934), abrite aujourd’hui plus d’un millier de prisonniers. AFP, Port-au-Prince, 24 février 2005