Un juriste veut confier le Parlement aux Maires

311

Un éminent juriste haïtien, M. Henry Marge Dorléans, préconise la fonction de député Maire comme socle d’un nouveau régime politique.
L’ex ministre de la justice, prône la fusion de la fonction parlementaire à celle de Maire.


Le Maire Parlementaire effectuera une mission locale et une mission Nationale pour ses mandats.
Le Maire effectuera sa mission Nationale durant deux sessions annuels.
Durant cette période il percevra des frais pour son travail dans la capitale.


M. Dorléans se dit confiant que les députés Maires seront plus efficaces en deux session que les parlementaires actuels durant toute l’année.


Le juriste soutient que les ressources financières épargnées seront supérieures à 5 milliards de dollars américains.
Ces fonds seraient investis dans l’éducation, tranche le juriste.


De plus il envisage l’élection du chef de l’état au second degré par les 150 députés Maires.


Interrogé sur l’efficacité de ce système, qui avait été abandonné par l’État français en 2017, M. Dorleans soutient que les réalités politiques des deux nations sont différentes.


Toutefois le juriste assure qu’il n’est pas un anti parlement.
Il critique la dissolution du Sénat en janvier 2020 par le président Jovenel Moïse.

LLM / radio Métropole Haïti