Un nouveau président au CEP

207

Un nouveau président provisoire a été installé, le mardi 9 novembre 2004, à la tête du Conseil Electoral Provisoire (CEP) moins de 24 heures après la démission de la présidente Roselor Julien .Les membres du CEP ont fait choix de Max Mathurin qui occupait le poste de vice- président . Les conseillers électoraux doivent se réunir prochainement pour élire un président dans l’attente de la nomination du nouveau représentant de l’Eglise Catholique au Conseil.L’ingénieur Rosemond Pradel, le porte- parole et secrétaire général du CEP, indique que l’institution n’est pas perturbée par le départ de Mme Julien.M.Pradel annonce pour février le lancement des inscriptions des électeurs. Entretemps,une rencontre a eu lieu dans l’après-midi de mardi entre les 8 membres du Conseil Electoral Provisoire et le Premier ministre à la Primature. Lors de cette réunion, les conseillers électoraux ont invité Gérard Latortue à adresser une correspondance à l’Eglise Catholique pour qu’elle désigne un nouveau représentant au CEP.Les conseillers font remarquer qu’en cas de refus de l’Eglise Catholique de pourvoir au remplacement de Roselor Julien, le CEP pourra faire jouer les mécanismes prévus dans l’accord initial de juillet 2001, fruit d’un compromis entre les partis politiques et la communauté internationale . Selon le document, les 5 secteurs ( Les Eglises, la Cour de Cassation et les militants des droits humains) issus de la société civile décident du choix d’un nouveau membre. Les membres du Conseil Electoral ont également évoqué les questions liées à la sécurité dans la perspective des élections.Les conseillers électoraux ont mis l’accent sur l’importance du rétablissement du climat de sécurité dans le pays pour assurer la réalisation des compétitions électorales, l’an prochain.

Publicité