Un spécialiste alerte sur les dangers de BK

513

L’ancien officier des FADH, M. Asley Laraque attire l’attention sur les dangers de l’opération Bois Calé.
Estimant que cette révolte populaire se poursuivra sur l’ensemble du territoire, l’ex militaire regrette l’absence de communication entre les autorités policières et la population sur les résultats de l’offensive contre le gang de Village.


Redoutant une récupération du mouvement B K par les fournisseurs d’armes, il fait remarquer que ceux-ci voudront à tout prix empêcher aux chefs de gang de les dénoncer.
En outre il évoque une certaine connivence entre des gangs et la population.
Les Citoyens lynchent les bandits qui viennent envahir leurs quartiers dit il, prenant en exemple les résistances des citoyens de Laboule, Canapé vert etc.


Cependant il souligne que les bandits de Martissant et de la Croix des Bouquets ne sont pas chassés par les résidents de la zone.
De l’avis de M. Laraque l’opération Bois Kalé se poursuivra en raison de l’incapacité de l’Etat à garantir la sécurité de la population.
Il constate une symbiose entre les policiers et la population pour se révolter contre le terrorisme.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité