Un spécialiste alerte sur les impondérables dé la mission multinationale

248

Le spécialiste en relation internationale, M. Pierre Antoine Louis,  croit que des impondérables empêchent aux gouvernements kenyans et haitiens de communiquer la date du déploiement de la mission multinationale. Ces obstacles sont d’ordre politico juridique,  explique le juriste évoquant le temps nécessaire à la ratification de l’accord sur la coopération policière.
Cet accord devrait être paraphé la semaine prochaine mais personne ne peut prédire la date de ratification par le Parlement kenyan.  En ce qui a trait à Haïti le gouvernement devrait s’en tenir à la tradition de ratification par le conseil des ministres en l’absence de Parlement.
En outre M. Louis attire l’attention sur l’aspect stratégique de la démarche. Il souligne que les deux gouvernements ne veulent pas alerter les gangs qui pourraient intensifier leurs exactions en vue d’envenimer la situation.
Intervenant au journal du matin de radio Métropole,  le spécialiste a mis en évidence le leadership des autorités américaines dans le dossier.  La réunion de travail entre les officiels kenyans et haïtiens a eu lieu à Washington. Pour lui il s’agit de la preuve du manque d’initiative du gouvernement haïtien souffrant de manque de légitimité.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité