Le Centre Carl L’évêque condamne la passivité des autorités

250

Le père Gardy Maisonneuve, coordonnateur du centre Carl L’évêque, s’indigne de la passivité des autorités haitiennes en dépit des atrocités des gangs.  Au cours des dernières semaines les gangs ont lancé des assauts contre plusieurs quartiers notamment à Carrefour,  en Plaine du cul de sac et à Ganthier.
Plus d’une vingtaine de personnes ont été tuées dans les quartiers de Sibert et Marin en Plaine.  Il s’agit d’affrontements entre les gangs de Canaan et Chien Méchant. Le vol d’une cargaison de munitions par des membres de Canaan serait à l’origine des violences.
Le Père Maisonneuve croit que les autorités gouvernementales laissent faire afin de montrer la nécessité du déploiement d’une force multinationale. La situation est chaotique en Plaine,  explique M. Maisonneuve notant que des milliers d’habitants fuient la zone.
Regrettant que le gouvernement ne se soucie guère de la population,  M. Maisonneuve assure qu’une réelle volonté politique aurait permis de freiner l’avancée des gangs sur les quartiers résidentiels.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité