Un spécialiste préoccupé par les menaces sur la Police

236


L’ex ministre, M.  Réginald Delva, est alarmé par les récents événements sanglants et croit que le pays a frôlé la catastrophe. Il se réfère aux menaces pour que la population se retourne contre les policiers après la mort tragique de 5 agents de la BSAP.
M.  Delva, en tant qu’officier des FADH, avait vécu la période d’hosilité de la population contre les militaires. Il craint que cette épisode ne se reproduise puisque des manifestants ont lancé des slogans favorables à la BSAP et hostiles à la Police.
Le spécialiste en sécurité publique lance un appel au calme et considère les troubles comme des diversions. Il exhorte les acteurs politiques et les autorités à se concentrer sur le véritable défi sécuritaire et à rétablir la circulation sur les axes routiers. Il n’envisage pas un divorce entre la population et les policiers rappelant que le mariage avait permis d’obtenir des résultats probants durant la période du bois Kalé.
De plus M. Delva attire l’attention sur le travail extraordinaire des policiers qui ont pu faire baisser les cas de kidnapping au cours des derniers mois.
L’ex secrétaire d’état à la sécurité publique soutient que cette période d’instabilité est bénéfique pour les gangs qui continuent détendre les territoires sous leur contrôle.
Il fait remarquer que plus de 11 pistes clandestines ont été repérées par les agences de l’ONU.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité