Une guerre des gangs interminable à Martissant

413

La guerre des gangs a fait de nouvelles victimes innocentes à Martissant.
Un nourrisson a été tué et trois autres personnes dont des écoliers ont été blessés hier, mardi 14 juin 2022, lors d’une nouvelle fusillade contre un autobus.


La vraie version des faits ne pourra être connue mais les bandits ont tiré sur le véhicule parce que le chauffeur avait refusé de s’arrêter à leur poste de contrôle.
Les bandits réalisent de bonnes recettes en exigeant une rançon de 500 dollars haïtiens de chaque véhicule assurant la liaison entre la capitale et la péninsule du sud.
D’autres automobilistes font valoir que les conducteurs de camions versent plus de 1000 dollars haïtiens à chaque voyage.


Conscients des revenus importants obtenus par les exactions sur le boulevard Jean Jacques Dessalines, les bandits de Martissant tentent depuis plusieurs semaines de porter la terreur à Saint Jude et Ti Cajou. Il s’agit de dissuader les gens de passer par les mornes pour revenir sur la route traditionelle.


Entre temps les bandits poursuivent les enlèvements et séquestrations.
Plusieurs cadres ont été kidnappés au cours des dernières semaines.


Les bandits de Martissant, qui disposent d’un important arsenal, continuent la guerre, pratiquement sans interruption depuis plus d’un an, sur deux fronts.
Sur la route à Martissant, 7, 23 etc et dans les mornes de Fontamarra.

LLM / Métropole Haïti