Une nouvelle pénurie de carburant

380
People wait in line for gas in a gas station in the commune of Petion Ville, in the Haitian Capital Port-au-Prince, February 12, 2019, during the sixth day f protest against Haitian President Jovenel Moise and misue of Petrocaribe fund.

La pénurie de carburant est déjà de retour. Des files d’attentes sont visibles dans les stations à essence de la région métropolitaine de Port-au-Prince.
Il s’agit des premières conséquences de la rupture de stock de plusieurs stations à essence.


Le président de l’Association Nationale des propriétaires de stations à essence (Anaprose), M. Marc André Derifonce, prévient que la pénurie s’amplifiera si aucune disposition urgente n’est adoptée.


Le Bureau de Monetisation de l’aide Publique au Développement (BMPAD) a indiqué hier, que plus de 3 millions de galons de gazoline et de diesel ont été livrés hier au terminal de Varreux.
Selon le BMPAP il n’y a donc pas de pénurie.


Cependant M. Derifonce fait remarquer que la consommation journalière est d’un million de galons.
Les automobilistes disposent donc en fait d’un sursis de 4 jours.


À son avis la subvention des produits pétroliers est la cause du retard de paiement aux compagnies pétrolières.
Ces compagnies commandent moins de carburant en raison de la non disponibilité des ressources financières.


La pénurie étant conséquence directe de la subvention, le gouvernement devra plancher sur la stratégie d’ajustement des prix.
Le ministre des affaires sociales avait assuré que tous les opérateurs du secteur pétrolier sont impliqués dans les discussions pour éviter que la hausse des prix ne pénalise les couches vulnérables de la population.

LLM / radio Métropole Haïti