Effondrement de la production Nationale

378

La production locale s’est effondrée au cours des derniers mois. Le phénomène du kidnapping a provoqué la faillite de nombreuses entreprises contraintes de payer des rancons ou des rakets aux gangs.
À mesure que les gangs se renforcent les entreprises disparaissent.


À Carrefour et dans d’autres villes du sud ce sont les actes terroristes des gangs de Grand Ravine et Village de Dieu qui ont bloqué les approvisionnements.


De nombreux hommes d’affaires ont été contraints de s’expatrier afin d’éviter le courroux des bandits.
Les entreprises du secteur formel ont laissé la place à des petits défaillants de l’informel.
Ces détaillants ont investi les divers artères des villes afin de répondre à une demande des consommateurs.


Les producteurs dans les secteurs de l’agriculture ou de l’hôtellerie sont victimes des barrages routiers qui se répandent dans tous les départements.
Les touristes étaient déjà partis aujourd’hui ce sont les membres de la diaspora qui refusent de prendre un risque fou.


Haïti perd également les transferts de fonds de la diaspora.
De nombreux bénéficiaires ayant fui en République Dominicaine les fonds sont dirigés vers les banques Dominicaine.


Tous les producteurs de biens et service sont touchés de plein fouet par la crise sécuritaire.

LLM / radio Métropole Haïti