Une organisation de défense des droits de l’homme condamne l’attitude violente des OP aux Gonaïves

250

La Coalition Nationale pour les Droits des Haitiens (NCHR) dénonce le comportement violent des partisans du chef d’Organisation Populaires (OP) des Gonaïves, Amiot Métayer . Tout en se réjouissant de l’interpellation de “ Cubain “ impliqué dans des actes répréhensibles , la NCHR estime que l’attitude des OP met à mal la campagne de désarmement lancée par le pouvoir. Un des responsables de NCHR , Yolène Gilles, s’interroge sur l’attitude passive des autorités face aux bandes armées dans la cité de l’Indépendance qui dictent leur loi en dépit de la présence d’unités spécialisées. De plus, Yolène Gilles questionne l’origine de ces armes lourdes détenues par les partisans d ‘Amiot qui ont constitué une organisation dénommée  » Armée Cannibale « . La NCHR appelle les autorités à se ressaisir pour le retour à l’ordre aux Gonaïves. La Coalition Nationale pour les Droits Humains soutient qu’il est indispensable de ramener le calme dans la Cité afin de permettre à la justice de remplir sa mission . En ce sens, Yolène Gilles indique qu’il y a d’autres proches du Pouvoir impliqués dans des actions violentes à travers le pays qui méritent d’être entendus par la justice. Gonaïves , située à plus de cent (100) kilomètres au Nord-Ouest de Port-au-Prince , est mise sous coupe réglée depuis le 3 juillet dernier par les partisans d’Amiot Métayer alias  » Cubain  » (transféré à Port-au-Prince pour raison de sécurité , dixit la police ) qui réclament sa libération .

Publicité