Une révolte populaire est imminente estime le Moppod

138

C’est un ultimatum que lance le Moppod à l’endroit du gouvernement.  Le coordonnateur général de cette formation politique, M. Jean André Victor,  prévient qu’une conférence nationale doit être lancée officiellement avant le 21 janvier 2024 afin de réaliser un départ ordonné du gouvernement.
L’ex ministre explique que passé ce délai il ne sera plus possible d’éviter le chaos d’une révolte populaire.
Dans sa dernière proposition, le Moppod recommande l’organisation de la résistance citoyenne face à l’insécurité, la démission du gouvernement et la tenue de la conférence nationale.
Même si le Moppod n’écarte pas la possibilité d’un soulèvement populaire, cette formation politique ne s’implique pas dans la mobilisation actuelle.  M.  Victor souligne que l’action politique doit s’inscrire dans la légalité.
Interrogé sur les négociations en cours entre le pouvoir et l’opposition,  M. Victor nie l’existence d’un tel forum. À son avis il s’agit de manoeuvres de l’exécutif  visant à favoriser des décisions non consensuelles. Il met en défi le gouvernement de rendre public les noms des éventuels dirigeants politiques impliqués dans ces rencontres. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité