Vers la célébration du Bicentenaire de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif

467

La Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) a lancé, lundi, une série d’activités pour commémorer ses 200 ans de création. Des conférences-débats à but pédagogique sur des thèmes spécifiques à l’histoire de l’institution et à ses attributions seront organisées, a révélé le vice-président du conseil de la Cour, Pierre Volmar Demesyeux. L’occasion pour le Tribunal administratif de faire un rebranding en lançant un concours de logo.

Le bicentenaire de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif sera célébré le 27 juin prochain. Malgré les interruptions au fil de l’histoire dues aux différents régimes politiques, les conseillers de la Cour souhaitent remonter à l’origine de cette institution. Selon Pierre Volmar Demesyeux, vice-président de la CSCCA et président de la commission commémorative, il convient de se référer à la loi de 1823 qui a créé la Chambre des Comptes, ancêtre de l’actuelle CSCCA. Cette chambre, mise en place par le président Jean-Pierre Boyer, avait pour mission de vérifier les recettes et les opérations financières de l’État.

D’après le conseiller Demesyeux, la Cour des Comptes a parfois survécu à des troubles politiques. Elle a été mise en veilleuse à plusieurs reprises, notamment pendant la période des Duvalier, pour des raisons obscures. Le vice-président considère que ces événements constituent une raison supplémentaire de célébrer le bicentenaire de manière grandiose. Ainsi, diverses activités seront organisées sur une période d’environ trois semaines en préparation de la journée du 27 juin. Des conférences-débats, des journées portes ouvertes et un concours sont prévus par les responsables de la CSCCA. Les conférences-débats permettront aux participants de mieux connaître l’histoire et le rôle de la Cour des Comptes dans l’Administration Publique. Différents thèmes seront abordés, tels que « l’histoire du Contentieux Administratif à la CSCCA » et « la reddition de comptes, une revendication de justice ». En plus des conférences-débats, la Cour entreprendra une refonte de son image en réalisant un rebranding. Certains aspects de la communication visuelle de l’institution seront revisités à cette occasion. Un concours a été lancé pour que des graphistes présentent des logos, qui seront ensuite évalués par un jury. Le meilleur logo sera sélectionné et attribué le 27 juin 2023, jour de la commémoration du bicentenaire.
Pour assurer le succès des activités, de nombreuses décisions ont été prises par les conseillers de la Cour. Bien qu’étant une entité autonome de l’État, la Cour a invité le gouvernement actuel à participer à la célébration afin de lui donner une dimension solennelle. Pierre Volmar Demesyeux précise qu’une commission interministérielle a été mise en place, comprenant notamment le Ministère de la Culture et de la Communication (MCC), le Ministère de l’Économie et des Finances (MEF), ainsi qu’une équipe de la Primature représentée par la commission nationale des marchés publics (CNMP). Des institutions telles que l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) et l’Inspection Générale des Finances participeront également à l’événement. Le thème central choisi pour commémorer les 200 ans de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif est « La justice administrative et la reddition de comptes ». Au cours des semaines précédant le 27 juin 2023, des journées portes ouvertes seront organisées dans le but d’informer le grand public sur les missions de la CSCCA.

Marvens Pierre

Publicité