Vers l’édification d’une statue en hommage aux combattants haïtiens morts durant la guerre de l’Indépendance des Etats-Unis

326

Pour une bonne action envers les haitiens, en voilà une : la construction d’une statue dans la ville de Savannah située en Georgie en hommage à nos compatriotes qui ont participé à la bataille de Savannah pour libérer les américains du joug colonial anglais en 1779. Ce projet , supporté par le maire de la ville de Savannah , Floyd Adams , a été conçu par la Société d’Histoire Haitiano-Américaine (HASH) dirigée par Daniel Fils Aimé, le fondateur de l’Association. Ce projet est un moyen pour les Etats-Unis de prouver leur reconnaissance envers Haiti dans le cadre de la célébration du bicentenaire de l’Indépendance , le 1er janvier 2004. Ce geste , indique le maire Adams qui a été reçu par le président Jean-Bertrand Aristide et le premier ministre Yvon Neptune en compagnie du maire haitiano-américain de North Miami ,Josaphat Célestin, est aussi une façon de lever le voile sur Haiti qui est aujourd’hui mal vue par certains américains . Ce monument qui coûtera de 2.5 millions de dollars américains sera inauguré le 9 octobre 2004 , date de l’anniversaire des 225 années de la bataille de Savannah et le chef de l’Etat haïtien est invité à participer à la cérémonie . La statue sera édifiée sur la place publique de la ville de Savannah « Franklin Square ».Une place qui rappelle le passé historique des noirs américains . Par ailleurs, la mairie de North Miami fait don à l’Etat d’un lot d’équipements médicaux . Le maire haitiano-américain, Josaphat Célestin , l’a remis au ministre de la santé , Henri Claude Voltaire ,lors d’une cérémonie à l’Hôpital Militaire , cette semaine. Ces équipements sont destinés à l’Hôpital de Delmas 33 dont les travaux s’achèvent le 30 septembre .Ce centre hospitalier servira à décongestionner l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haiti.

Publicité