Violentes manifestations aux Gonaïves pour réclamer la libération d’un membre de l’organisation dénommée « Armée Cannibale »

88

Une vive tension a régné jeudi dans la ville des Gonaïves où des membres de l’organisation dénommée « Armée Cannibale » manifestaient violemment contre la détention d’un certain Billy membre de cette bande armée. Les protestataires qui étaient, pour la plupart, lourdement armés, ont lancé des pierres et des bouteilles contre des établissements scolaires provoquant ainsi une certaine panique. En raison de ces violences, toutes les activités commerciales du centre-ville des Gonaïves ont été paralysées. Les manifestants menacent de mener un raid contre le commissariat de police où est incarcéré le nommé Billy, déporté des Etats-Unis, si leurs revendications ne sont pas satisfaites. Ils réclament la libération immédiate et sans condition de Billy. Les manifestants très hostiles aux casques bleus de la Minustah avaient à leur tête Ferdinand Vilfort alias « Ti Will », un ex-chef rebelle anti-Aristide récemment mis en cause dans l’assassinat d’une fillette de six ans dans la Cité de l’Indépendance.Un calme apparent règne dans la Cité de l’Indépendance vendredi après les violentes manifestations organisées la veille par les membres de l’organisation « Armée Cannibale. les activités scolaires et commerciales ont repris timidement leur cours normal.