Elections partielles dans 14 circonscriptions et dans le département du Nord-Est d’Haïti

75

Cette décision du Conseil électoral provisoire (Cep) de réorganiser le premier tour du scrutin législatif dans certaines régions du pays est intervenue suite au traitement des dossiers de contestations des candidats.Suivant les données disponibles au Cep, les candidats à la députation pour les zones de Cité Soleil, Ganthier/Fonds Verettes, Petit-Goave et Cornillon, La Cahapelle, Grande Saline, Ennery et Gros-Morne, Pestel/Beaumont et Moron/Chambellan, Sainte-Suzanne, Campérin/Maniche, Belladères, Bombardopolis, devront participer au premier tour des élections partielles prévues le 21 avril prochain.153 candidats dont 23 au Sénat pour le département du Nord-Est devront s’imposer à la majorité absolue et 17 d’entre eux, après le second tour éventuel de ce scrutin, auront à compléter la 48ème législature.Suivant les résultats définitifs des élections du 7 février 2006, les partis Lespwa de René Préval, Fusion des sociaux démocrates de Serges Gilles, Organisation du Peuple en Lutte (OPL) de Paul Denis, Allyans de Evans Paul et Union de Chavannes Jeune totalisent 146 candidats au Sénat et à la députation en ballotage. La Plateforme Lespwa occupe le haut du pavé avec 46 candidats.Les partis Fusion et OPL viennent respectivement en 2ème et en 3ème position avec 30 et 27 candidats admis à la seconde manche des élections parlementaires. Viennent ensuite, les partis Allyans et Union avec 22 et 19 candidats en ballotage. Au bas du classement, Lavalas, le parti de l’ex-président Jean Bertrand Aristide, qui recherche seulement 12 sièges au parlement.