Vives inquiétudes de l’OEA sur la situation en Haiti

183

Le secrétaire général adjoint de l’Organisations des Etats Américains (OEA) , Luigi Einaudi, craint que la situation ne s’aggrave en Haiti à cause de la persistance de la crise politique . Dans un rapport au Conseil Permanent , le mercredi 6 novembre 2002 , sur l’absence de consensus sur la formation du Conseil Electoral Provisoire (CEP) à la date du 4 novembre comme l’exigeait la Résolution 822 , M. Einaudi, a recommandé à la société haitienne de suivre la voie indiquée par ce document . Pour Luigi Einaudi , la meilleure chose pour Haiti au cours des prochains mois est de mettre en application la Résolution 822 et remettre le pays sur la voie d’un développement dynamique de la démocratie et de la célébration de son bicentenaire de l’Indépendance à travers des élections justes et honnêtes en 2003 . Le numéro 2 de l’OEA a insisté sur la formation du CEP , un conseil crédible , indépendant et neutre , qu’il considère comme une étape critique dans la perspective d’une résolution de la crise . M. Einaudi a exprimé sa déception face à la non formation du CEP mais l’ambassadeur du Guyana , Odeen Ismaël , parlant au nom du CARICOM a souligné que la Résolution requiert une action simultanée de toutes les parties en Haiti et de la communauté internationale . S’agissant du processus de réparation des victimes des violences du 17 décembre 2001 , Luigi Einaudi a indiqué que le gouvernement haitien a déjà débloqué 34 millions de gourdes mais précisé que le problème reste entier pour la majorité des partis politiques . En ce qui a trait à certains assassinats perpétrés dans le pays , le numéro 2 de l’OEA a souligné que les enquêtes piétines dans les cas les plus notoires tels les meurtres de Jean Léopold Dominique et de Brignol Lindor. De plus , M. Einaudi a exprimé ses préoccupations face aux affrontements spectaculaires enregistrés aux Gonaïves , à Cité Soleil, à Martissant alors que des individus continuent de disparaitre ou sont menacés . Le diplomate a également fait remarquer le chef d’Organisations Populaires (OP) des Gonaïves , Amiot Métayer , n’a toujours pas été arrêté de même que les autres évadés du 2 août 2002 tout ceci sur fond d’extension , de possession et d’ulisation illégale d’armes à feu en dépit d’une campagne de désarmement lancée par les autorités Lavalas . M. Einaudi croit opportun que la Mission de l’OEA suggère de placer des policiers internationaux dans les structures clé de la Police Nationale d’Haiti (PNH). Pour sa part le représentant d’Haiti à l’OEA ,Raymond Valcin , a réaffirmé l’engagement du gouvernement Aristide à respecter ses engagements en dépit des contraintes financières . Le chef de la Mission Spéciale de l’OEA , David Lee , se montre très prudent suite au non respect de la date du 4 novembre pour la formation du CEP. Dans une déclaration faite à Radio Métropole , M. Lee a tout simplement déploré que le Conseil n’ait pas été constitué à temps. David Lee rappelle que le numéro 2 de l’OEA a plaidé en faveur du respect de la Résolution 822 tout en soulignant l’importance du scrutin anticipé de 2003 en Haiti .

Publicité