Wyclef Jean sort son sixième album

146

Carnival Vol. II : Memoirs of an Immigrant, est le titre du cet album sorti dix ans après le premier Carnival.Avec cet album Wyclef renforce son statut d’artiste engagé en traitant le thème de l’immigration.Le titre emblématique de ce album, à mi-chemin entre les musiques du monde et le hip-hop, est Hollywood Meets Bollywood, enregistré entre Inde et Californie.  » Avec ce disque, je veux montrer que l’univers est construit sur l’immigration », déclare Wyclef, né à Haïti et arrivé aux Etats-Unis à 10 ans.  » Il faut respecter les immigrants, car n’importe qui peut le devenir un jour. J’ai été ce gosse dans un village qui se promenait sur un âne. Mon père était clandestin en Amérique, il était venu d’abord avec un visa de travail de deux mois, après il a disparu dans la nature. Il se cachait dans des sous-sols d’immeubles pour fuir les services d’immigration. Puis, il a fait deux enfants aux Etats-Unis et m’a fait venir dans le cadre du regroupement familial. L’immigration locale n’a pas contrôlé mon ADN… », ajoute t-il. Dans une interview accordée au journal français, Le Monde, Wyclef Jean a précisé que sa fondation, Yéle Haïti continuera à financer des projets humanitaires en Haïti. » L’idée de la Fondation Yéle m’est venue quand j’ai emmené les Fugees à Haïti, en 1997. J’y ai investi plusieurs millions, puis j’ai cherché à la rendre viable. Mieux vaut apprendre aux gens à pêcher que de leur donner du poisson », ajoute t-il.Wyclef Jean, nommé ambassadeur de bonne volonté se défend de vouloir concurrencer les politiques.  » Sur place, c’est parfois un travail dangereux. Je me suis une fois retrouvé face à des tueurs en cagoule. L’un d’eux m’a dit : « Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tu n’as pas peur. Tu pourrais bien ne pas sortir d’ici. » Je lui ai répondu : « Laisse-moi te dire qu’il n’a jamais été question de partir d’ici mais de venir ici, te dire de poser tes armes. J’ai besoin de toute la communauté. » Les autres ont commencé à frapper leurs armes au sol en signe d’approbation ».