Le doyen refuse toute prolongation d’instruction au juge Garry Orélien

414
Gary Orélien

Le doyen du tribunal de première instance de Port au Prince, maître Bernard Saint Vil, a opposé une fin de non recevoir à la demande de prorogation de délai sollicitée le 07 janvier dernier par le juge instructeur Garry Orélien, chargé du dossier de l’assassinat du président Jovenel Moïse.
Maitre St Vil dit fonder sa décision sur l’article 97 du décret du 22 août 1995 relatif à l’organisation du pouvoir judiciaire. Il ordonne en conséquence que l’ordonnance du juge lui soit communiquée pour telle suite que de droit
En charge de l’instruction du dossier depuis le 23 aout dernier, le juge Orélien est vivement critiqué par des organisations de défense de droits humains, ces dernières semaines.
En effet, le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) a récemment demandé au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire d’ouvrir une enquête sur le comportement du magistrat qui fait l’objet de graves accusations de tentatives d’extorsion.

AL/Radio Métropole