28 projets sont en cours d’exécution selon le ministre de l’environnement

206

Le ministre de l’environnement, Jean Marie Claude Germain, se déclare optimiste, moins de 48 heures de l’interpellation du premier ministre par les députés, se réjouissant que le parlement joue pleinement sa fonction de contrôle. » Nous ne sommes pas paniqués, les 6 partis formant le gouvernement détiennent une majorité au parlement », dit-il rappelant que les chefs de partis ne cherchent pas à influencer les parlementaires. Après 30 ans dans la fonction publique, Jean Marie Claude Germain, qui est détenteur d’une maîtrise en sciences environnementales réaffirme que son objectif est de relever le défi que représente la restauration de l’environnement haïtien.Il soutient que durant deux siècles il y a eu une dégradation de l’environnement en raison de la formule d’agriculture utilisée. Tout en rappelant que le ministère ne compte que 13 années d’existence, M. Germain soutient que le cadre légal de fonctionnement été élaboré en janvier 2006.Selon lui, son ministère est un ministère d’action qui bénéficie d’un appui de la Banque Interaméricaine de Développement (BID) afin d’implanter des structures dans les villes de province.  » Aménagement des bassins versants, correction des rivières et prévention des catastrophes sont entre autres les principaux thèmes des 28 projets lancés en 2008″, déclare M. Germain précisant que la priorité est accordée aux régions vulnérables. Intervenant à la rubrique  » Invité du jour » de radio Métropole, le ministre Germain a confirmé avoir lancé depuis plusieurs mois une campagne de sensibilisation contre l’exploitation anarchique des carrières de sable. » Nous avions eu des rencontres avec les propriétaires des mines et nous envisageons dans 2 mois de fermer les mines de sable de Laboule et Ganthier », ajoute t-il. Jean Marie Claude Germain affirme que son ministère s’investit également dans l’éducation environnementale afin d’empêcher les brûlis (brûler les terres ) avant la plantation, qui sont très néfastes pour l’environnement. Le ministère de l’environnement s’évertue également à combattre les constructions anarchiques dans les mornes et a réalisé des démolitions au morne Garnier.En ce qui a trait au débordement du lac Azueï, le ministre Germain révèle qu’une grande quantité de minéraux sont retrouvés lors de l’analyse des eaux du lac. » Une faille depuis Tiburon amène les eaux souterraines dans le lac Azuei « , dit-il précisant que des études approfondies sont réalisées.