300 morts et 400 blessés à Cité Soleil selon le RNDDH

339

Les gangs antagonistes ont réalisé un véritable carnage à Cité Soleil, affirme le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH ).
Dans son dernier rapport le RNDDH fait état de 300 morts et plus de 400 blessés lors des affrontements entre les gangs de G9 et de GPEP.


De nombreuses personnes ont été tuées en fuyant les zones de combat, rapporte M. Pierre Espérance, coordonnateur du RNDDH.
Il accuse les autorités gouvernementales haitiennes d’avoir apporté un appui logistique au G9 afin de déloger le gang GPep dirigé par Ti Gabriel.
Il ne revient pas aux gangs de déloger d’autres gangs, a fait valoir M. Espérance rappelant qu’il s’agit de la tâche des forces de l’ordre.


De plus il déplore la passivité des policiers qui n’ont pas déployé des blindés pour bloquer l’offensive du G9 dans le quartier de Brooklyn.


Les résidents ont fait état d’atrocités. Une vingtaine de personnes ont été brûlées par des bandits animés d’une grande colère.


M. Espérance critique les autorités gouvernementales qui n’ont réalisé aucune intervention pour protéger les déplacés et apporter une aide humanitaire aux résidents.
Depuis le début de la semaine il y a une certaine accalmie, constate M. Espérance qui réclame une aide humanitaire d’urgence pour les populations vulnérables de ce bidonville.

LLM / radio Métropole Haïti