Arrestations dans le cadre de l’enquête sur l’attentat manqué contre Michèle Montas

160

La Police Nationale d’Haiti (PNH) annonce l’interpellation de cinq (5) individus dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du garde du corps de la veuve du P.D.G. de Radio Haiti Inter , Maxime Séide. Ce dernier avait été abattu ,le 25 décembre 2002, par des inconnus armés qui ont fait feu sur la résidence de Michèle Montas , veuve de Jean Léopold Dominique et directrice de l’information à Radio Haiti . Le directeur de la police judiciaire, Jeannot François, annonce qu’en plus des personnes arrêtées , la police est à la recherche d’un véhicule qui serait impliqué dans cette affaire . M. François en profite pour se défendre d’avoir tiré des conclusions hâtives . Le commissaire de police réagissait aux déclarations de Mme Montas qui avait critiqué les propos tenus par M. François le lendemain de l’incident . Le responsable de la DCPJ avait attribué le meurtre de Maxime Séïde à un règlement de comptes. Dans une interview accordée à Radio Métropole, le lundi 30 décembre, Michèle Montas avait dénoncé la banalisation par la police de l’attentat manqué contre sa personne et considéré comme une insulte à la mémoire de M. Séïde l’attitude de la PNH.