Assassinat du journaliste Brignol Lindor , le  » Washington Post » enquête à Petit-Goâve

195

L’influent quotidien américain  » Washington Post  » a dépêché une équipe à Petit-Goâve pour mener une enquête sur le dossier de l’assassinat du journaliste Brignol Lindor. Cette équipe qui est dans la ville depuis quelques jours doit recueillir des informations sur les circonstances du meurtre du confrère le 3 décembre 2001 et sur la marche de l’enquête judiciaire . Pendant ce temps, la justice a entendu , le jeudi 14 février 2002, les témoignages de Mélozier et de Moréno Lindor respectivement père et frère du défunt . La famille Lindor se déclare insatisfaite du déroulement de l’enquête , avis non partagé par les responsables de la justice . La police a procédé à l’arrestation le week-end écoulé du dénommé Sedner Sainvilus , élu local, membre de Fanmi Lavalas, dans le cadre de cet assassinat . Le membre de l’Administration de la Section Communale (ASEC) de la première Plaine a rejeté les accusations de participation au crime et nié toute appartenance à l’Organisation Populaire (OP)  » Domi nan Bwa « . C’est la première arrestation effectuée par la police dans le cadre de l’enquête judiciaire sur le meurtre du directeur de la Salle des Nouvelles de Radio Echo 2000 à Petit-Goâve. Brignol Lindor a été tué à coups de machette dans la localité dénommée  » l’Acul » par les membres de  » Domi nan Bwa  » qui ont reconnu leur participation dans le crime . Plusieurs organisations nationales et internationales de défense des droits humains réclament que la lumière soit faite sur cet horrible assassinat de même que celui du directeur de Radio Haiti Inter, Jean Léopold Dominique , survenu à Port-au-Prince ,le 3 avril 2000.

Publicité