Baisse relative du nombre des déplacés

168

Dans divers quartiers de la région métropolitaine de Port-au-Prince les citoyens font état d’une relative baisse des actes de terreur. Des statistiques fiables ne sont pas disponibles sur les kidnappings et le nombre de fusillades. Dans le même temps les forces de l’ordre ont réussi à déjouer certains cas d’enlèvement.


À Martissant les affrontements se sont intensifiés entre les gangs de Grand Ravine et Ti Bois. Toutefois aucune statistiques n’est disponible sur les enlèvements réalisés par les bandits qui contrôlent le principal axe routier.


La matrice de suivi des déplacements de l’OIM informe, dans son dernier rapport, qu’au cours des deux dernières semaines la situation sécuritaire est restée relativement calme dans la plupart de la zone métropolitaine, réduisant le nombre de nouveaux déplacements par rapport aux semaines antérieures.


Néanmoins, 18 quartiers ont été affectés par des violences généralisées et 2 par des violences ciblées. La majorité des nouveaux déplacements ont pris place à Torcelle (Pétion-Ville), alors que Terrain Acra 2 et Rimbole (Delmas) ont reçu le plus grand nombre des nouvelles arrivées.


Les communes de Port-au-Prince , Carrefour, Pétion ville, Tabarre, Cité Soleil, Croix des Bouquets et Delmas sont concernés par les déplacements.
Les entrées sud et Nord de la région métropolitaine sont devenues des zones rouges.

LLM / Métropole Haïti